Posted Bounty #5: Anonymous Tip

Elizabeth Mills souriait devant son écran tactile et elle avait de quoi puisque Weyland Consortium venait de doubler sa prime d’objectifs suite à ses excellents états de service. Elle s’était débarrassée de nombreux fauteurs de troubles grâce au piratage d’une base de données. Les malheureux runners étaient tombés dans les filets de son équipe de nettoyeurs. Pourtant, depuis quelques jours, un autre faisait son apparition et ne cessait de narguer les différentes corpos en dérobant pèle mêle données et statistiques jusqu’alors confidentielles pour les agréger dans une gigantesque base de données ouverte à tous.

Mills se devait de le localiser. Sa prime venait de tripler comme le lui signalait le message vocal sur son PAD et il aurait été stupide de ne pas profiter de cette extraordinaire opportunité pour alimenter son avidité insatiable.

Elle se mit à pianoter avec frénésie sur sa tablette…

Voilà quelques semaines que je lançais ce sondage sur le forum pour savoir qui vous voudriez voir interviewé dans ces colonnes.

La tiédeur estivale arrivant, je me suis laissé prendre à une certaine torpeur mais, rassurez vous, me voici à nouveau parmi vous, sur le réseau, pour vous livrer cette interview toute chaude.

Alors que la VF vient tout juste de sortir, c’est Alsciende, notre sysop préféré lyonnais, qui s’est prêté au jeu des questions/réponses. L’occasion de découvrir un joueur, un codeur mais aussi avoir un aperçu de son playgroup!

Nhetic: Bonjour Alsciende. Tu es le papa de netrunnercards.info mais également un contributeur très actif du forum (avec toujours les bonnes réponses sur le forum règles ^_^). Peux-tu te présenter plus exhaustivement à nos lecteurs?

Alsciende: Salut ! Je suis lyonnais, ingénieur dans l’informatique, amateur de jeux en tous genres. J’ai joué assidûment au Go, à Magic, à LotR TCG, à World of Warcraft… J’essaie tant bien que mal de partager mon temps entre mes différentes passions : mes enfants, ma chérie, la pratique du théâtre, Netrunner, le sport, la musique, les copains… J’ai toujours aimé faire des sites web, j’ai commencé il y a un paquet d’années avec un site pour le LotR TCG de Decipher (les9marcheurs, nostalgie !), puis un autre sur WoW, puis pour Urban Rivals, et le petit dernier sur Netrunner. Mais j’en ai déjà d’autres en préparation ^^

Nhetic: Qu’est ce qui t’a attiré de prime abord dans Android: Netrunner?

Alsciende: J’ai joué au CCG au bon vieux temps. Ca faisait plusieurs années que j’avais envie de retrouver des cartes du CCG pour y jouer « comme ça ». J’ai été sidéré, en septembre 2012, d’apprendre que FFG le relançait ! Ca n’a pas fait un pli, 3 jours plus tard j’avais imprimé les cartes et je participais à mon premier tournoi ^^ Ce qui m’intéresse dans Netrunner c’est le thème d’abord, j’ai toujours été amateur de cyberpunk. Je prends beaucoup de plaisir à m’immerger dans le thème corpo ou runner, ce sont des trucs auquel je peux plus m’identifier que des sorciers et des orcs. Et ça permet de rêver éveillé en lisant les actualités : les plus grandes banques coréennes sont attaquées le même jour (qui est derrière ce Bank Job ?), un informateur demande l’asile en Equateur (combien de temps avant qu’on le retrouve mort dans les ruelles de Guayaquil ?). Le gameplay ensuite, avec le principe du nombre d’actions limité et l’assymétrie du jeu. C’est original, bien ficelé, et ça donne une profondeur tactique impressionnante. La distribution pour finir, je n’aurai certainement jamais repris un jeu de cartes si ça n’avait pas été un LCG. La dernière fois que j’ai acheté des CCG c’était il y a 9 ans, je ne suis pas près de recommencer, c’est comme le tabac, je résiste, je résiste.

Nhetic: Quelle ta faction runner préférée et pourquoi?

Alsciende: Anarch ! Au début c’était Shaper, mais ils ont été décevants, ils ont un jeu trop poussif. J’aime les Anarch pour leurs virus vraiment sympas : Imp, Datasucker, Parasite, Medium. Avec Djinn ça a un côté toolbox que j’aime bien. Imp est une bonne contre-mesure à tous les decks Corpo un peu « combo » (du fast-advance au tag&bag). Et leurs ressources uniques puissantes : Ice Carver, Xanadu, Wyldside. Et leurs breakers fixes. Et ce que FFG a dévoilé du cycle Spin ne me déçoit pas. Je n’arrive pas à faire un deck Shaper qui ne soit pas crédivore et lourdingue. Et Criminal est trop joué à mon goût, ça ne m’intéresse pas ; en plus j’ai du mal à imagine un deck Criminal réellement différent du deck cookie-cutter ultra-connu.

Nhetic: Et côté corpo?

Alsciende: C’est plus difficile. J’ai un plaisir quasiment égal à jouer toutes les Corpo. Si je devais en mettre une en avant, ce serait Weyland Consortium, parce qu’ils sont vraiment méchants 😀
Entre Scorched Earth et Archer il y a de quoi salement punir le Runner :->.
Mais vraiment, j’aime aussi beaucoup les 3 autres Corpo. J’ai commencé à jouer HB et c’est toujours une valeur sure avec énormément de bonnes cartes. De manière générale je préfère builder et jouer Corpo plutôt que Runner.

Nhetic: Quelles sont les qualités indispensables pour bien jouer à Android: Netrunner?

Alsciende: Une grosse capacité de concentration. Les parties sont longues et chaque action est importante. Rien n’est donné. Je pense que c’est vrai pour tous les jeux, ceci dit. Un élément qui est peut-être plus propre à Netrunner : une bonne capacité de calcul. Il faut pouvoir calculer les coûts en crédits d’un grand nombre d’alternatives, en même temps, assez rapidement. Ca implique d’être capable de se plonger dans des calculs et de les tenir jusqu’au bout. Ou alors d’être un génie. Un autre élément, propre à Netrunner, qui fait tout le sel du jeu : savoir peser les risques et les prendre en connaissance de cause. Ca implique de bien connaitre toutes les cartes, et de prendre le temps d’imaginer les potentialités du jeu adverse et les conséquences possibles. Ne prendre aucun risque fatal tant que la partie ne repose pas dessus. Savoir prendre des risques non-fatals quand l’espoir de gain est positif. Au final on en revient à la capacité de concentration, car le jeu demande beaucoup de calculs (de crédits et de risques) et que c’est tentant à n’importe quel moment de se dire « allez je m’en fous je runne/j’installe ». Et c’est là que ça dérape en général 😉

Nhetic: Peux-tu nous présenter le playgroup lyonnais et ses spécificités?

Alsciende: Pour l’instant les lyonnais se retrouvent très peu dans des lieux publics, bar à jeu ou boutique. J’ai l’impression que la plupart des joueurs jouent chez eux, entre potes, sans le temps et l’envie pour aller trouver d’autres joueurs ou faire des tournois. J’espère qu’on va arriver à faire changer tout ça avec l’arrivée de la VF et l’investissement de joueurs comme Redneck et Platypus. Mais du coup, pour l’instant, il y a très peu de joueurs avec vraiment beaucoup d’heures de jeu dans les doigts. Je rencontre surtout soit des joueurs qui jouent peu fréquemment, soit des joueurs récents.

Nhetic: Joues-tu à d’autres jeux?

Alsciende: Je joue un peu à Urban Rivals, un CCG free-to-play. Un peu de Magic avec mes enfants. J’essaie de compléter ma collection de 3e édition bords noirs de Magic ^^. De temps en temps je lance une partie de Diablo3 ou Civ5. Et des soirées jeux de plateau entre copains. Je n’ai ni le temps ni l’argent pour m’investir dans un autre jeu, et encore moins l’envie. Netrunner et mon site m’occupent déjà largement assez !

Nhetic: Un dernier mot?

Alsciende: Bonnes vacances !

Et voilà, c’est fini!

J’en profite néanmoins pour souhaite un très bon anniversaire à Alsciende qui fête ses XX années (oui ça a été parasité par NBN, données confidentielles ^_^). Plein de bonnes choses à lui pour cette nouvelle année qui commence!

Andromeda rayonnait au centre de sa marée virtuelle de fans. Elle venait, à nouveau, de pénétrer avec succès dans tous les serveurs du holding détenu par Weyland Consortium. Ce qu’il ne fallait pas révéler, c’est qu’elle avait usé et abusé de ses contacts pour faire le travail à sa place tout en anonymisant sa connexion pour ne pas être tracée. A plusieurs reprises durant ses intrusions, sa console avait capté des tentatives de localisation provenant de différentes GLACEs sans que cela entame pour autant sa confiance.

Le programme que lui avait confié son nouveau et mystérieux allié lui conférait de quoi se dégager de toute trace un peu trop insistante. Elle le gardait bien au chaud dans ses sauvegardes et, en échange, elle reversait une partie des données dérobées à ce discret bienfaiteur. Pour autant, cela avait attisé sa curiosité. Cette étrange base de données alimentée par les piratages de bon nombre de runners intriguait autant qu’elle agaçait les mega corporations victimes de ce déballage publique incessant.

Les yeux perdus dans le cyberespace, Andromeda ne réalisa qu’au dernier moment que les alertes s’accumulaient sur son PAD. Une trace l’avait localisée et déjà cela s’agitait dans la cage d’escaliers. Ses lentilles à réalité augmentée détectèrent une forte source de chaleur en provenance du couloir. Les salauds! Ils avaient mis le feu au bâtiment.

Ni une, ni deux, elle se glissa à toute hâte dans sa carapace de plastibéton. Elle protégea sa console et quelques babioles high tech dans les emplacements prévus puis s’engagea, le visage morose, dans la chaleur des flammes…

 

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.