(traduction par l’auteur de l’article paru sur le site officiel le 13 Septembre 2014)

Le 7 septembre 2014 restera une étape importante dans mon parcours The Spoils : Ma première journée de démonstration! Avant que nous y arrivions, je voudrais commencer l’histoire du début. Cela nous ramène à l’été 2013, et la première ligue en ligne d’OCTGN…

J’avais été un joueur de MTG depuis près de 20 ans à ce moment-là, et je cherchais un moyen d’améliorer mon jeu et d’améliorer mes compétences. J’ai alors commencé à chercher un moyen gratuit pour jouer en ligne (la pensée d’avoir à racheter des cartes que je possédais déjà m’a rebuté d’MTGO). Parmi le top des liste de logiciels, j’en ai trouvé un qui semblait avoir des graphismes décents et un moteur que j’ai aimé: OCTGN. Dès que l’installation a été faite et la dernière image a été téléchargée, j’ai joué pendant des heures et des heures. Tellement joué en fait, que j’ai commencé à remarquer notre bon ami TriAdX qui faisait la promotion de The Spoils assez régulièrement dans le chat principal. Il en parlait si souvent, que je me devais d’admirer le dévouement et me suis dit que si un joueur était si intense à propos d’un jeu, c’est qu’il doit valoir la peine d’être joué. OH! Mon dieu… je ne savais pas dans quoi je m’embarquais…Exploitation

Ma première partie fût suffisante… j’étais devenu accro. Comme nous étions à mi-chemin de la ligue à l’époque, je me suis inscrit et j’ai joué autant que je le pouvais. Plus je jouais, plus je découvrais les couches de la stratégie et le plus je tombais en amour avec le jeu. Lorsque nous sommes arrivés en Septembre 2013, je suis resté avec une seule certitude : Ce jeu doit prospérer, spécialement ici (ma ville natale). Avec cela à l’esprit, je me suis inscrit dans le programme d’ambassadeurs. Une fois de plus, je n’avais aucune idée où tout cela me mènerait et combien tortueux le chemin pour y arriver serait.

À ce stade, je dois avouer que d’être un  vendeur / organisateur d’événements n’était pas quelques chose dans lequel j’avais beaucoup d’expérience. Mais, ce qui me manquait  en pratique, a été compensée par une abondance d’enthousiasmes. Donc, precons de Seed dans mon sac, je me suis lancé sur les chemins pour diffuser The Spoils. Premier arrêt, le plus grand magasin de collection dans la région. Je pensais qu’ils allaient sauter sur l’occasion d’élargir leur collection déjà gargantuesque… pour me faire dire qu’ils n’avaient aucun intérêt dans un nouveau jeu non testé sur notre marché. Quelque chose à voir avec le profit maximum… de toute façon, je me suis senti plus à l’aise de les laisser faire face aux géants de l’industrie. Prochain arrêt, la petite boutique où j’avais l’habitude d’aller étant gamin. Certes, l’oncle Guy serait ravi par un jeu si drôle et si tordu. Eh bien, pas exactement… au fil des ans le magasin qui était autrefois rempli de diversité était maintenant presque exclusif de 2 produits. Inutile de dire que l’intérêt dans un « pari » sur un nouveau produit n’était pas à son apogée. C’est à ce moment que je suis resté avec un problème complexe : je venais de parler au deux magasins qui avaient des aires de jeux. La seule chose à faire était d’essayer de susciter l’intérêt pour le jeu, afin de faire pression sur les magasins, pour faire en sorte qu’ils reconsidèrent la chose. Comme la plupart des collèges ont un club social de gaming, j’ai pensé qu’il pourrait être une bonne idée de leur rendre visite. J’ai envoyé un email pour essayer d’entrer en contact avec les responsables, mais en vain… (je pense toujours que c’est une bonne idée, et je vais essayer de nouveau durant ce trimestre).

Treachery

En bref, en 6 mois d’être  ambassadeur, je n’avais converti une personne au jeu (je peux remercier mon ami Jean pour sa patience et sa volonté d’apprendre un nouveau jeu) et j’étais coincé dans une autre impasse. J’ai alors décidé de revenir à l’essentiel et essayer de trouver un magasin que j’avais manqué, même si je devais aller loin en banlieue. C’est alors que le vent a commencé à tourner. J’ai trouvé un. C’est tout ce qu’il me fallait. Après une rencontre avec un propriétaire de la nouvelle génération, ma foi avait été ragaillardi.  Il était heureux de voir quelque chose de nouveau, et a eu une bonne première impression de ce que j’avais apporté pour lui montrer. J’ai quitté le magasin avec une demande de 2 BBoA afin que lui et son partenaire puissent essayer et voir s’ils voulaient s’impliquer. Je savais qu’une fois qu’ils auraient ces boîtes à la main, ils seraient très certainement à bord … et comme de fait, ils le furent. Une affiche et un formulaire de demande de kit plus tard, tout ce que nous avions à faire, c’étais d’attendre la journée à venir.

L’affiche était précise, la démo avait été appelé pour 11 heures. Voulant être préparé, j’ai décidé que je serais là à 10h30. Je n’étais pas prêt pour ce qui m’attendait lorsque je suis arrivé. Je rentrais à peine dans le magasin que déjà 8 joueurs m’ont agressé avec des questions et de voulaient voir les cartes. Après la migration vers la salle de jeu, en ajoutant 4 joueurs au groupe se faisant, nous avons commencé avec la présentation du jeu et l’enregistrement de tous les participants (au cours du quelle chaque joueur a eu l’occasion de lire les cartes de son deck nouvellement reçu). Étant donné qu’il y avait un nombre pair de joueurs, et qu’il y avait 6 parties simultanément, j’ai décidé de ne pas participer au tournoi. Il m’a permis d’être en mesure d’aider les joueurs et d’ajouter des explications en cas de besoin (il y avait beaucoup de problèmes de traduction).

Obsession

Pour le premier tour, j’ai pu constater encore beaucoup d’hésitation. Les joueurs essayaient activement de comprendre les mécaniques, ce qui avait pour résultat un style plus timide de jeu. Mais, au fil de la rencontre, plus les tours se succédaient les uns aux autres, je pouvais sentir les jouer prendre plus d’assurance et commencer à voir les possibilités s’ouvrir. Tout comme cela m’étais arrivé, cela se passait pour eux aussi:  Ils devenaient accrochés … C’est à ce moment précis que je savais … la première étape était derrière moi, et elle avait été un succès. Le seul inconvénient de la journée est venu à la fin … les joueurs voulaient acheter des boosters, mais le magasin n’en avait pas avoir d’encore (une commande a été placée par la suite).

Après réflexion sur l’expérience, et sur ​​le chemin qui y mena, je suis heureux de dire ça valait le coup. Ma détermination aura porté fruit finalement. Le prix est que j’ai maintenant un groupe pour qui organiser des tournois. Joute hebdomadaire SLG, les événements Révolution, les championnats de toutes sortes … ils contribueront tous à la diffusion de ce jeu que nous aimons tant. Peu importe ce qui arrive, nous devons maintenir les efforts. Comme on dit chez nous: c’est pas le temps de lâcher la patate…  J’ai encore un autre magasin a tenter de convaincre de faire une démo. Et comme si cela ne suffisait pas, j’ai décidé de faire un démo du jeu lors du premier Comicon de ma ville.

Je vous laisse sur un conseil: si on vous a présenté The Spoils et que vous n’avez nulle part où jouer, s’il vous plaît devenez un ambassadeur et montrez aux magasins de votre région que ce jeu mérite d’être joué. C’est une expérience enrichissante, et si nous faisons chacun notre part, nous verrons la communauté faire boule de neige.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.