Introduction

Ce week-end avait lieu le 3e Championnat de France d’Android:Netrunner (66 participants), l’occasion d’effectuer une petite revue de la méta francophone. Ce billet s’inspire largement des analyses que fournit David Sutcliffe sur son excellent blog The Satellite Uplink et reprend les résultats publiés en ligne sur le non moins excellent site/deckbuilder de Beal2912 , à savoir Acoo.net (Caveat : Acoo transforme tous les Harvey Kaplan en Exile). Pas de blagounettes ici, mais des chiffres, des chiffres et des chiffres J.

Commençons par jeter un œil à la répartition générale des factions lors de ce CF :

Piechart

D’emblée on devine ce sur quoi ce billet va insister : équilibre du côté runner, distorsion du côté corpo, avec une sous-représentation d’HB et de Weyland.

Si on regarde comment la photo évolue lorsque l’on zoome sur le Top 16, le constat est encore plus frappant :

Stack charts.png

Du côté Corpo, on a une disparition pure et simple d’HB et Weyland dans le Top 16. De son côté, Jinteki conserve à peu près la même proportion en Top que sur l’ensemble du tournoi, tandis que NBN devient largement dominant.

Côté Runner, on remarque que la proportion d’Anarch – faction la plus populaire sur l’ensemble des joueur – se réduit en passant en Top, phagocytée par les Criminals qui sont donc la faction préférée des meilleurs joueurs. Constant, Shaper représente un quart du à la fois du playground total et du Top 16.

En zoomant sur les identités choisies par l’ensemble des joueurs, on retrouve les usual suspects :

Distrib

En runner, la repartition des identités est relativement équilibrée. Malgré le récent engouement pour Kate PPvP, c’est toujours Andromeda, avec la consistance qu’apporte sa fameuse main de départ à 9 cartes, qui reste le premier choix des joueurs (que l’omniprésence de joueurs NBN jouant Sweep weeks ne semble pas décourager). Kate et Noise sont ensuite les choix les plus populaires.

En Corporation en revanche, on remarque une écrasante concentration de NEH. De ce point de vue, la récente sortie de Clot n’a vraisemblablement pas eu l’effet escompté. En effet, NEH est plus de deux fois plus populaire que l’identité la plus choisie après elle : RP. Cette dernière est d’ailleurs moins présente qu’on aurait pu s’y attendre, avec une popularité comparable avec celle de J:PE ou HB:EtF.

 

Zoom runner

 

Zoomrunner

En regardant de plus près les performances comparées des différentes identitées, on peut observer plusieurs choses intéressantes :

  • Si Andromeda est choisie par 18% de l’ensemble des joueurs, elle représente 31% des decks du Top 16. Ainsi son bonus de consistance permet à ses meilleurs pilotes de s’assurer de passer le cut
  • Pour autant, la meilleure Andomeda (Grosnoop) ne se classe « que » 7e. Cela signifie peut-être que l’équilibre Consistance/Variance (cf. ici pour ceux que ça intéresse) des decks Andromeda permet certes d’accéder plus certainement aux Tops pour les meilleurs joueurs, mais plus difficilement de tirer son épingle du jeu une fois ce stade de la compétition atteint
  • De son côté, Kate représente 12% de l’ensemble des decks et 19% des decks du top 16. Plus intéressant : la distribution des classements de joueurs jouant Kate est fortement tirée vers le haut, avec une absence totale de Kate en dessous du rang 32. Ainsi, soit l’identité est tellement forte qu’il est difficile de mal performer avec elle, soit elle n’est tout simplement pas choisie par les joueurs plus casual/débutants qui pourraient être rebutés (hypothèse) par sa trop grande stabilité et son manque de fun
  • Du côté Anarch, les identités ont des répartitions comparables. Noise semble légèrement plus populaire chez les débutants que les autres Anarchs (les casual n’ont peut-être tout simplement accès qu’au Core Set).

Si on regarde de plus près ce qui constitue la catégorie « Autres » :

ZoomrunnerAlt

 

Pas de Chaos Theory ici, de façon assez surprenante. Mais surtout, on remarque qu’on a en fait une vraie diversité d’identités en Top au niveau Runner, ce qui autorise à affirmer que le méta est sain pour ce camp.

En définitive, le CF était caractérisé en Top 16 par une méta assez horizontale : 5 identités Anarch, 3 identités Crim (avec une meilleure réussite de Leela sur Andromeda), et 2 identités Shaper (Kate ayant un réel effet d’éviction dans cette faction).

Du côté Corpo, le constat est bien sûr beaucoup moins positif.

 

Zoom Corpo

 

ZoomCorpo

La performance comparée des identités montre plusieurs choses :

  • Une énorme représentation de NEH (33%) qui possède une présence encore plus écrasante (56%) en Tops
  • RP et PE ont une popularité comparable (15% et 11% des decks), mais la distribution joue en faveur de RP qui devient sur-représentée dans les Tops (25% du Top 16) à la différence de PE. RP aurait la consistance qui permet de passer plus facile le cut que PE. Ou alors tout simplement PE serait d’avantage joué par les joueurs casual/débutants car plus « fun »
  • Concernant HB:EtF, la stabilité de l’identité permet une bonne présence dans le top 17-32, mais les decks l’ayant choisie n’ont pas pu intégrer le Top 16
  • Weyland est littéralement le monton noir de ce tournoi avec une sous-représentation parmi les joueurs et une distribution du taux de succès défavorable (le meilleur Weyland finit 26e sur le tournoi…)

 

Si on observe ce que recouvre la catégorie « Autres », pas de belle surprise comme en Runner :

 

ZoomCorpoAlt

La viabilité des identités moins populaires est (très) loin d’être démontrée :

  • On repère rapidement les OVNIs de Ganelon (Biotech, 2e) et Bananifier (TWiY, 12e)
  • On peut aussi souligner/saluer les relatives performances d’un Industrial Genomics, d’un Blue Sun et de deux MN qui parviennent malgré tout à atteindre le top 17-32

En conclusion on retrouve bien ce qu’on anticipait au départ : une méta extrêmement verticale en Top 16 avec une large sur-représentation de NEH. C’est bien simple : 7 des 10 premiers joueurs au classement jouaient NEH. Non seulement cette identité/faction permet de passer le cut du top 16 de façon consistante, mais même ce seuil atteint, elle semble performer largement mieux que les identités concurrentes.

Bonus : un classement alternatif du CF

Les joueurs se plaignent souvent du manque de créativité des decks de Top. Afin d’y remédier, j’ai équipondéré :

  • Un indice normalisé représentant le nombre de victoires de chaque joueur en rondes : plus vous avez gagné en rondes, meilleur est votre classement
  • Un indice normalisé représentant l’originalité des identités choisies par chaque joueur : plus votre identité est jouée par d’autres joueurs dans le tournoi, moins vous êtes original. Forcément, vu ce qui précède, cet indice pénalise beaucoup tous les joueurs de NEH (j’en entends déjà certains frémir d’aise… c’est mal !)

Ainsi, partant de ce score, voici un « autre » classement du CF, bien évidemment très contestable, qui met sur un pied d’égalité la performance et l’originalité des identités choisies le jour J :

 

Classement

A propos de l'auteur

Articles similaires

Une réponse

  1. Netdiver

    Vraiment un superbe article. Et ce classement alternatif est génial et reflète bien mon ressenti de mon tournoi 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.