Je ne savais pas comment commencer ce billet, ni même comment le nommer alors, le plus simple est encore que je suive mon instinct et que je me laisse aller à mon excitation 😉

FFG ont annoncé la semaine passée que leurs LCG allaient subir des rotations !

Je vais essayer de vous résumer la situation le plus simplement et rapidement possible.

Wizards of The Coast, avec Magic The Gathering, inventa en 1993 le jeu customisable à collectionner. Nous connaissons l’histoire : des milliards de cartes vendues, des centaines de déclinaisons… Un des succès de Magic a été de savoir se renouveler et attirer des joueurs débutants par le biais d’extensions annuelles et de formats de jeu spécialement dédiés à ces extensions, ce qui a permis aux « petits nouveaux » de jouer à armes égales avec les anciens joueurs qui possédaient toutes les cartes devenues alors introuvables.

En 2008, FFG reprenait le flambeau de l’innovation en introduisant le concept de Living Card Game. Principe presque novateur* à l’époque, ce format nous promettait ni plus ni moins de s’affranchir des achats aléatoires pour les jeux où l’on doit construire des decks tout en gardant le plaisir de la construction decks. (*pas totalement puisque la France avait déjà sorti Heros Dei qui était, à ma connaissance, le premier « LCG ». D’autres jeux ont suivis : Zoondo…)

Le principe est simple, chaque mois vous achetez un paquet de cartes fixé c’est-à-dire « non -aléatoires ». Plus question ici d’achat type pochette surprise comme on en avait l’habitude. De plus, vos cartes sont jouables à vie ! Ce système de commercialisation est un succès, pourtant on a vu apparaître avec le temps les premiers problèmes de ce système.

Le problème est simple : lorsque vous débutez avec un LCG, vous achetez la boîte de base, c’est tout. Suivant le jeu, il convient d’acheter soit 2 ou 3 boîtes afin d’obtenir vos « playsets » de cartes. Puis vous vous contentez d’acheter vos nouveaux packs ou éditions deluxes tous les mois. Si vous vous y mettez dès le début, vous ne sentirez presque pas vos achats. Là où ça se gatte, c’est lorsqu’un débutant souhaite s’y mettre, il doit rattraper le retard et plus il s’y mettra tard, plus le retard sera important. Regardez Warhammer conquest ou Doomtown, un joueur qui s’y met aujourd’hui devra débourser respectivement 115 € et 80 €, pour se mettre à Netrunner un débutant doit débourser 417 € (3 boîtes de bases, 2 deluxes, 2 cycles et 5 packs du cycle 3), et pourtant le jeu est relativement récent ! Prenez alors LE Trône de Fer JCE avec ses multiples cycles et là l’achat de départ est très important (comptez plus de 1300 €).

Inutile de dire que lorsqu’un débutant a le choix entre un LCG naissant et un LCG arrivé à maturité il choisira naturellement le LCG naissant.

 

Le principe de rotation va éliminer ce problème. 

 

Le principe est d’enlever « régulièrement » du pool de cartes jouables les cartes les plus anciennes de manière à garder un nombre quasi constant de cartes (entre 1280 et 1500 Cartes environ). Ce nouveau format de jeu est appelé le « Construit Standard ».

Prenons l’exemple d’Android : Netrunner. Lorsque le premier datapack du cycle 8 sortira (oui c’est loiiiinnnn), le cycle 1 (Genesis) et le cycle 2 (Spin) sortiront du format :

Nous verrons ensuite le départ des cycles 3 et 4 lorsque le premier datapack du cycle 10 sortira :

Et ainsi de suite. Comme je l’ai dit, nous aurons toujours un pool entre 1280 et 1500 Cartes dans le format Standard. La boîte de Base et les extensions deluxes resteront jouables tout le temps !

Il y a plusieurs avantages :

  • l’environnement de jeu risque de changer suffisamment pour faire chauffer nos cellules grises.
  • l’achat de départ pour les débutants sera contenu et sera toujours le même. Il n’augmentera plus au fil des cycles ( Android : Netrunner n’atteindra JAMAIS l’investissement de départ qu’a connu Le trône de Fer).
  • Les boutiques n’auront plus à maintenir autant de références en stock ce qui risque de les motiver à proposer d’autres jeux à la place ! Par extension, les joueurs pourront eux aussi , avec les économies réalisées, essayer d’autres jeux 😉

 

Alors oui, qui dit rotation dit cartes qui ne seront plus jouables. Déjà il faut savoir que la première rotation n’interviendra pas avant le printemps 2017 ! Si on compte bien, le dernier datapack de Spin cycle étant sorti en juin 2014 ça nous laisse une durée de vie des cycles 1 et 2 de respectivement 4 et 3 ans. Les cycles 3 et 4 auront eux une durée de vie de 4 et 5 ans et ainsi de suite… Sincèrement, je trouve que c’est relativement honnête pour des cycles au prix contenu ( 6*14 € environ).

 

Que ferons-nous des cycles 1 et 2 alors ? Sans nul doute on pourra les recycler ! Il y a pas mal de possibilités à cela :

  • Le Format Draft
  • Le format que j’appelle « No limit » (on pourra lui trouver un autre nom si vous voulez hein:P)
  • Le format que j’appelle « bloc » (Idem)

Kesako ces formats ?

Le draft : vous connaissez, maintenant, sinon je vous renvoie vers notre vidéo .

Le no limit : eh bien on pourra jouer TOUS les cycles sans aucune limitation.

Le format bloc : on pourra jouer avec des limitations extrêmes. Par exemple une seule boîte de base et un ou deux cycles.

 

Alors seul le format Construit Standard sera officiel et homologué FFG, mais qu’importe, il existe bel et bien des solutions pour continuer à jouer avec nos cartes !

 

Voilà les tenants et aboutissants de ce changement majeur pour les LCG de chez FFG, je trouve que c’est une excellente nouvelle ! N’hésitez pas à commenter cet article sur le forum.

À bientôt !

 

 

 

A propos de l'auteur

Passionné par Netrunner depuis 1999, ce jeu est toute ma vie. je me soigne depuis 2008 avec le fabuleux The Spoils ;)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.