Alors là, je dois dire qu’AEG nous gâte ! La communauté Run4Games, grâce notamment aux efforts de Wormhole Surfer, vient de recevoir un joli cadeau de l’éditeur américain de Doomtown : un spoiler du prochain saddlebag, Double dealin’. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que cette carte ne va pas laisser indifférent…

The Deed of the dead

AEG continue sur sa lancée d’un saddlebag (extension de 84 cartes) tous les deux mois environ. Alors que vient de sortir le premier, New town, new rules, voici un petit avant-goût du suivant, sous la forme d’un deed qui va tout simplement générer à elle seule toutes sortes de stratégies nouvelles ! Voyez plutôt…

Surveyor's Office

 

Je ne sais pas vous, mais moi quand j’ai vu cette carte, mon visage s’est illuminé d’un sourire de phacochère en rut. Tout dans cette carte mérite qu’on s’y arrête. Je vais m’attarder un peu sur le fluff, puis je vous donnerai mon analyse d’un point de vue plus stratégique. Et si vous n’êtes pas d’accord, ou si vous voyez d’autres choses, tant mieux ! N’hésitez pas à donner votre avis en commentaire ou dans le forum !

Je t’ai à l’oeil, mon gars

Bon, voilà, c’est dit : j’adore ce qu’AEG fait du thème de Doomtown. Et là, ben encore une fois, ça marche. Jusqu’à présent, les lieux out of town sont des mines et des ranches. Que le bureau du contremaître fasse le lien entre le coeur de la ville et ces lieux de « production », je trouve ça bien vu. Et oui, le patron vous a à l’oeil, les mecs, alors au boulot ! Et on gagne plus d’argent au passage, ben oui quand le travail est organisé (comprendre : quand on pousse les mineurs au train), on produit plus… c’est du moins le point de vue de la Morgan Cattle !

Le lieu est ben placé, on voit tous les chantiers d’ici… Pratique pour surveiller les tir-au-flancs… Et dès que les gars s’organisent une pause café un peu longue, devinez qui rapplique aussi sec ? Voilà, gagné. Ca explique le déplacement gratuit.

Et tant qu’on y est, on est là pour défendre ses droits, c’est l’Amérique ici monsieur, vous êtes sur les terres du patron et on entend bien les défendre, alors c’est normal que le deed soit private !

D’accord, mais en jeu ?

En soit, ce deed est bien ficelé : un point de contrôle et 2  de revenu, pour un coût à la pose de 4, c’est honnête – mais sans plus. Le lieu est private, c’est un plus, car c’est toujours amusant de voir les dudes adverses recevoir une prime sur leur tête. Mais bon, vous l’aurez compris, ce qui change vraiment la donne, c’est cette capacité…

Adjacent à tous les lieux out of town. Sans compter qu’il est naturellement adjacent à certains de vos deeds, au Town Square, et peut-être à votre Home. Et un dude qui part de ce lieu peut voyager gratis vers un de ces lieux. Vous imaginez la pression que vous pouvez mettre à votre adversaire si vous y placez la petite Wendy ?

En étant adjacente à de nombreux lieux, elle pourra sans problème aller dans un ranche, même s’il est occupé par un dude – après tout, le voyage ne la boote pas, si un duel commence elle renverra le gars dans ses pénates !

On ne le répétera jamais assez, Doomtown est avant tout un jeu de placement, de prise de position. Et les lieux out of town peuvent fournir un gros soutien économique, surtout en début de partie. Avec ce deed, vous pouvez sans problème couper le robinet.

Et même sans parler des out of town, ce lieu est de toute façon adjacent au Town Square. Tout déplacement gratuit est bon à prendre ! Vous contrôlerez d’autant plus facilement ce lieu hautement stratégique.

Vivement la sortie !

Si les autres cartes du saddlebag sont à l’aune de celle-ci, ça promet ! Je trouve que le Surveyor’s Office est un excellent deed, car il n’est pas très cher, procure un bon revenu, mais surtout parce qu’il multiplie les possibilités de contrôle de la zone de jeu. Même les paquets « offensifs » peuvent l’utiliser à bon compte. Contre Morgan Cattle, si l’adversaire utilise le pouvoir de l’outfit pour placer un lieu out of town, zou, allez vous y téléporter pour faire du dégât !

Et il y a certainement d’autres façons de tirer profit de cette carte : à vos propositions !

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.